Pour quels publics ?

La Médiation Animale présente des bénéfices pour des populations très variées.

      L’association Pas à Pattes privilégie certains publics, du fait des connaissances et formations de nos intervenants. Nos bénévoles ou salariés formés à la relation Homme/ Animal et aux métiers du social travaillent exclusivement avec de petits animaux familiers (cobayes, lapins, cailles, rats…) de manière itinérante auprès du secteur polyhandicap, du secteur psychiatrique, du secteur pédagogique (écoles, centres de loisirs…) et occasionnellement auprès de personnes vieillissantes pour des activités d’animation.

Les bienfaits de la Médiation Animale

      L’animal est un facilitateur social, il a donc un rôle important sur plusieurs plans spécifiques avec l’accompagnement de l’Intervenant en Médiation Animale :

  • Sur le plan moteur
  • Sur le plan psychomoteur
  • Sur le plan sensoriel
  • Sur le plan de communication et du langage
  • Sur le plan de l’élaboration de la pensée…

      Que ce soit au travers des activités à « visées thérapeutique » ou d’éveil différents objectifs peuvent être recherchés :

  • Favoriser la mobilité et la motricité fine
  • Stimuler les différentes fonctions cognitives (mémoire, attention)
  • Limiter les mouvements anormaux (dystoniques, stéréotypies…)
  • Augmenter la capacité d’attention
  • Pour les bénéficiaires souffrant de troubles temporo spatial, instaurer une activité régulière avec un cadre précis
  • Rompre l’isolement social
  • Maintien de l’autonomie
  • Développer un sentiment d’utilité et d’estime de soi…

     Il est important de préciser que la médiation animale ne peut ni ne veut en aucun cas remplacer la médecine. Elle se veut être un outil d’intervention complémentaires et l’IMA travaille le plus possible en collaboration avec les différents professionnels de l’établissement.

Top